Coronavirus Covid 19 , Santé , Sécurité , Vie de la cité

Confinement et violences conjugales

Publié le



Avec le confinement à domicile, l’accroissement de violences conjugales ou intrafamiliales est à craindre. Le huit clos accru les probabilités d’actes de violences au sein des foyers français, les femmes et les enfants sont en première ligne.



Le confinement est un facteur aggravant s’agissant des violences conjugales ou intrafamiliales, la municipalité reste vigilante face à cette recrudescence d’actes de violence. Plusieurs plateformes téléphoniques sont mis à disposition pour écouter, traiter et secourir les victimes

 



Un dispositif accessible 24h/24

La plateforme de signalement des violences, arretonslesviolences.gouv.fr est accessible tous les jours, 24 heures sur 24.

Le centre d’appel « Violences femmes info » est également accessible en composant le 3919.
Enfance maltraitée composez le 119 ou le site internet allo119.gouv.fr.

Les permanences d’accès au droit demeurent ouvertes par téléphone principalement.
Mediavipp 91 : 01 60 78 84 20
CIDFF 91 : 01.60.78.46.30 et contact@cidff91.org (laisser un message)

Les lignes d’écoute des associations départementales de lutte contre les violences conjugales sont également disponibles :
– Communauté jeunesse établissement Femmes solidarité : 01 70 58 93 30
– Association LEA : 06 50 179 179

Vous pouvez également faire faire un signalement auprès des pharmacies, en cas d’impossibilité de se rendre à la Gendarmerie ou au commissariat, une sensibilisation particulière des pharmaciens est mise en place, qui seront alors chargés d’appeler les forces de l’ordre.

En cas d’urgence, les victimes peuvent continuer à appeler le 17 pour demander l’intervention de la police.