Santé

Contre la grippe, la meilleure des protections, c’est la vaccination !

Publié le



L’Assurance Maladie invite durant l’hiver, jusqu’au 31 janvier 2020, les personnes de 65 ans et plus, ou atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire …), les femmes enceintes à se faire vacciner pour se protéger contre la grippe et ses complications.

Plus de 200 000 Essonniens ont reçu de leur caisse d’assurance maladie une invitation accompagnée d’un bon de prise en charge à 100% du vaccin et d’un flyer mentionnant les « 5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe ». 

L’an dernier, en Essonne, moins d’une personne sur deux pour qui la grippe présente un risque de complications, parfois graves, s’est fait vacciner. Ce taux reste insuffisant.

A l’approche de l’hiver, la vaccination contre la grippe reste le premier geste de protection à adopter vis-à-vis de soi-même et de ses proches.

 

Sites ressources



À titre préventif :

Geste 1 : se laver les mains,
Geste 2 : se couvrir le nez et la bouche quand on tousse ou éternue,
Geste 3 : se moucher dans un mouchoir à usage unique,
Geste 4 : éviter de se toucher le visage, en particulier le nez et la bouche.

Si l’on est atteint par les virus de l’hiver :

Geste 5 : limiter les sorties, contacter le médecin si besoin,
Geste 6 : limiter les contacts directs et indirects,
Geste 7 : porter un masque, notamment en cas de contact avec des personnes fragiles



Hiver Sans Virus / Les gestes barrières



 

Fiche pratique

Vaccination : diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP)

Vérifié le 22 octobre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) est obligatoire ou simplement recommandée selon l'âge et la situation de la personne. L'oubli ou le refus de vaccination peut entraîner des sanctions.

Vaccins obligatoires et rappels (obligatoires ou recommandés) fixés par le calendrier vaccinal de 2018

Vaccin

Injection

Rappels

Obligatoire

Recommandé

Diphtérie

- 1re injection à 2 mois

- 2e injection à 4 mois

À 11 mois

- À 6 ans

- Entre 11 et 13 ans

- À 25 ans

- À 45 ans

- À 65 ans

- Puis tous les 10 ans

Tétanos

- 1re injection à 2 mois

- 2e injection à 4 mois

À 11 mois

- À 6 ans

- Entre 11 et 13 ans

- À 25 ans

- À 45 ans

- À 65 ans

- Puis tous les 10 ans

Poliomyélite

- 1re injection à 2 mois

- 2e injection à 4 mois

À 11 mois

- À 6 ans,

- Entre 11 et 13 ans

- À 25 ans

- À 45 ans

- À 65 ans

- Puis tous les 10 ans

Le vaccin est acheté en pharmacie.

L'achat des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est remboursé, sur prescription médicale, à 65 % par la Sécurité sociale.

L'injection du vaccin est :

  • payante chez un médecin, et remboursée à 70 % par la Sécurité sociale,
  • gratuite dans un établissement public de santé.

La personne qui exerce l'autorité parentale (les parents généralement) doit s'assurer que son enfant est à jour des vaccins obligatoires. En cas de manquement, elle peut être punie de 1 500 €.

Si vous constatez un effet indésirable sur votre état de santé, suite à une vaccination, vous pouvez le signaler sur le portail "Signalement santé " :

Service en ligne
Signalement santé

Accéder au service en ligne  

Ministère des solidarités et de la santé

Vaccins obligatoires

Les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires pour :

  • les élèves et étudiants d'un établissement préparant à l'exercice des professions médicales et autres professions de santé,
  • le personnel de santé, selon l'avis du médecin du travail.

Vaccins recommandés

Des rappels de vaccin sont également recommandés :

  • à 25 ans,
  • à 45 ans,
  • et 65 ans (en fonction de la poursuite de l'activité).

Le vaccin est acheté en pharmacie.

L'achat des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est remboursé, sur prescription médicale, à 65 % par la Sécurité sociale.

L'injection du vaccin est :

  • payante chez un médecin, et remboursée à 70 % par la Sécurité sociale,
  • gratuite dans un établissement public de santé.

Travailler dans un établissement public ou privé de prévention ou de soins sans être vacciné peut être puni de 1 500 €.

Si vous constatez un effet indésirable sur votre état de santé, suite à une vaccination, vous pouvez le signaler sur le portail "Signalement santé " :

Service en ligne
Signalement santé

Accéder au service en ligne  

Ministère des solidarités et de la santé