Vie de la cité

Imagine Corbeil-Essonnes : La concertation

Publié le



Cher.e.s concitoyennes et concitoyens,

Nous nous étions engagés lors de la campagne électorale à vous redonner la parole. Il était temps. C’est chose faite.

À peine étions nous arrivés aux responsabilités, que des journalistes sont allés à votre rencontre pour interviewer un échantillon représentatif de la population.

Sur la base de ces interviews nous avons réalisé un film que nous vous invitons à visionner lors des 11 réunions publiques qui se dérouleront partout dans la ville. Lors de ces réunions nous aborderons aussi tous les sujets qui concernent Corbeil-Essonnes pour aujourd’hui et pour demain. C’est à partir de vos avis, de vos propositions, de vos problèmes que seront lancés les projets et actions structurantes. Rien ne se fera sans vous, tant nous sommes persuadés que vous êtes la richesse de Corbeil-Essonnes.

Avoir des droits suppose de prendre part aux choses qui nous concernent tout en développant les libertés et la dignité de chacun.

Ensemble, imaginons Corbeil-Essonnes. Nous comptons sur vous.

Sincèrement et fidèlement.

Bruno PIRIOU
Maire de Corbeil-Essonnes



Ensemble, imaginons Corbeil-Essonnes !

La nouvelle équipe municipale, a souhaité engager dès les premières semaines de la rentrée une grande concertation pour construire et imaginer ensemble l’avenir de la ville.



Votre parole compte…

Lors des dernières élections municipales, les Corbeil-Essonnois ont fait le choix d’être associés aux grandes décisions, celles qui engagent l’avenir de la commune, celles qui les concernent.
Premier engagement tenu : le lancement dès le mois de septembre, d’une grande concertation.



Ensemble, débattre de l’avenir de Corbeil-Essonnes

Dès le début du mandat, la municipalité engage, dans le respect des règles contre le covid19, une large démarche d’écoute et de dialogue. Cette démarche, la plus large et la plus représentative possible, invite toutes les Corbeil-Essonnoises et tous les Corbeil-Essonnois à débattre et se rencontrer pour décider ensemble de notre ville.



…. Pour agir en tenant compte de vos avis

Imaginer Corbeil-Essonnes est une démarche pour décider de l’avenir de la ville avec toutes et tous.
11 rencontres publiques seront organisées pour vous permettre de débattre ensemble. Vos paroles vont peser dans les décisions importantes pour notre avenir.

“ Toutes les habitantes et tous les habitants de la ville sont invités à débattre. Votre avis compte ! ”



Imagine Corbeil-Essonnes : comment ça
marche ?

La démarche se déroule en plusieurs étapes : une enquête, des rencontres pour s’écouter, des ateliers pour construire ensemble, une restitution pour des premières décisions.

Imagine Corbeil-Essonnes : les étapes




Teaser Imagine Corbeil Essonnes 2020



1 – Septembre : une enquête audiovisuelle

Ils ont dit :



Safi, graphiste

« C’est une ville où il y beaucoup de quartiers, donc beaucoup de mixité, beaucoup de gens qui viennent d’ailleurs aussi, donc forcément tout ce brassage fait que ça crée une nouvelle identité plus moderne, et qui ressemble plus, je vais dire, à la France d’aujourd’hui, la France plus actuelle. »



Issa, artiste musicien

« Je pense qu’on va faire un Corbeil pour les gens d’ailleurs, je pense, par rapport au fait qu’ils détruisent tous les bâtiments des Tarterêts. Moi j’habite aux Tarterêts donc, ils veulent trop tout changer. Déjà en fait, déjà on perd notre charme, on perd Corbeil-Essonnes au final, j’ai l’impression qu’ils ne font pas ça pour nous mais pour les yeux des gens d’ailleurs en fait.« 



Brigitte, assistante de direction en recherche d’emploi

« Ce n’est pas une ville vivante, d’après ce que je vois, et d’après ce que je vis actuellement à Corbeil… On va s’enfoncer, de plus en plus, et je pense que des personnes comme moi, à l’approche de la retraite, se posent la question de savoir si on reste ou pas.« 



Béatrice, hôtesse d’accueil en recherche d’emploi

« Corbeil-Essonnes va de mieux en mieux je pense parce que ça attire du monde, parce que c’est pas très cher, je le vois bien parce que je vais vendre, mais en même temps c’est tout neuf, donc ça attire des gens qui sont actifs sur Paris, ou la région, parce que on réhabilite des quartiers, et ça c’est important.« 




Linda, animatrice en recherche d’emploi

« Je pense qu’elle va vers l’avenir, vers une ville moderne, de toute façon maintenant on n’a plus le choix… Corbeil, on est dans l’urbain, mais qui rend service à ses habitants, l’urbain mignon, sympa. On ne sera jamais bobos, je crois, dans cette ville là, plus apaisée.« 



Marco, chef d’entreprise

« Je pense que c’est une ville qui a pas mal de potentiel, il y a des petites sociétés qui se sont installées dernièrement, ici, et je pense qu’il y a pas mal de choses à faire au niveau de tout ce qui est nouvelles technologies. La nouvelle génération, elle a de quoi faire.« 



Hamza, employé logistique en recherche d’emploi

« On a moins de chances de trouver du boulot, déjà quand on vient de Corbeil-Essonnes, ils entendent Corbeil-Essonnes, ils disent, ah ouais, lui il doit être turbulent, il n’est pas sociable, tout ça, les gens ils ont cette image un peu renfermée, de nous…« 



Germaine, employée à la retraite

« Les gens quittent Corbeil parce qu’ils n’ont pas de travail sur Corbeil et dans les alentours, ou alors s’ils trouvent un travail, il n’y a pas de moyens de transports, pour les jeunes, tout le monde, tous les jeunes ne pas véhiculés à Corbeil. Corbeil va devenir une ville tellement vieillissante, qu’il n’y aura plus que des seniors à Corbeil.« 



Leila, commerçante fleuriste

« Moi je pense que la ville de Corbeil peut être un super pôle dans le 91. On a une super force dans notre jeunesse, et c’est pour ça que l’on pourrait devenir un très bon pôle. Je pense qu’il faut tout miser sur ces jeunes-là. On pourrait devenir un très bon pôle, dans tout, pas que le sport, le théâtre, dans la chanson, la musique.« 



Hanane, Mère au foyer

« Franchement, on en a marre du blabla, non, il y en a marre du mensonge, on a envie de quelque chose de concret, on a envie que notre ville avance, on a envie que les gens avancent, on a envie que nos enfants évoluent.« 



Corinne, caissière

« Arrêtez le logement. Arrêtez le logement. Pensez à autre chose, mais pas à des logements, logement y en a marre. Prenez des agricultureurs, ils plantent des fruits, des légumes, je ne sais pas, ou ça peut faire avancer certaines personnes dans la vie. Vous me mettez un grand terrain avec plein de légumes, ça serait plus beau à voir que le bitume.« 



Nadège, assistante d’éducation

« Sauvez nos jeunes. Pour sauver la ville, il faut sauver les jeunes. Le maire devrait peut-être rencontrer la mission locale, les associations qui s’occupent des jeunes. Il devrait rencontrer aussi peut-être les collèges, les lycées. Il faut écouter et trouver des solutions, mais pas tout seul. On ne peut pas faire grandir une ville tout seul.« 





2 – Octobre – novembre : Les rencontres pour échanger et débattre

  • Samedi 10 octobre à 10h : Entreprise Helio Corbeil – 4 boulevard Crété
  • Mercredi 21 octobre à 19h : École élémentaire Jacques- Bourgoin – 10 quai Jacques-Bourgoin
  • Jeudi 22 octobre à 19h : École élémentaire Jules-Ferry – 4 rue Marchand
  • Mardi 3 novembre à 19h : Maison de quartier Rive-Droite – 47 rue du 14 juillet
  • Mardi 10 novembre à 19h : Maternelle Pauline-Kergomard – 97 boulevard John-Kennedy
  • Jeudi 12 novembre à 19h : Maison de quartier La péniche – 72 boulevard Henri-Dunant
  • Samedi 14 novembre à 10h30 : Hôtel de ville – 2 place Galignani
  • Mardi 17 novembre à 19h : Maison des Associations – 15 avenue Strathkelvin
  • Jeudi 19 novembre à 19h : École élémentaire Joliot- Curie –  95 rue Georges-Le-Dû
  • Mardi 24 novembre à 19h : Maison de quartier des Tarterêts – 2 avenue Paul-Maintenant
  • Mercredi 25 novembre à 19h : Maison de quartier de la Nacelle – 4 rue la Nacelle
  • Jeudi 26 novembre à 19h : Nouvelle salle de la Papeterie – Rue Alphonse-Beranger