Aménagement

Plan national « Cœur de ville »

Publié le



Lancé en décembre 2017 par l’État, le programme « Action cœur de ville » a choisi 222 communes, triées sur le volet, pour se déployer. Avec 5 milliards d’euros sur 5 ans répartis auprès de partenaires identifiés, ce dispositif a été mis en place à Corbeil-Essonnes le 2 octobre 2018 au travers de la signature d’une convention-cadre.

 

Le plan national “Action cœur de ville” répond à un double objectif : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de ces villes dans le développement du territoire. Cette convention, liant les différents partenaires, se matérialise autour de 5 thèmes obligatoires pour la requalification des cœurs de ville, à savoir :
• la réhabilitation-restructuration de l’habitat en centre-ville ;
• le développement économique et commercial ;
• l’accessibilité, les mobilités et connexions ;
• la mise en valeur de l’espace public et du patrimoine
• l’accès aux équipements et services publics.

« Action cœur de ville » qu’est-ce que c’est ?

À Corbeil-Essonnes, le dispositif “Action coeur de ville” se compose de plusieurs étapes. Après la signature de la convention-cadre en octobre 2018, une phase d’initialisation est menée sur 18 mois. Elle comprend la réalisation des études (diagnostic), la définition de l’Opération de Revitalisation du Territoire (stratégie opérationnelle) et la définition du programme d’actions (rédaction de fiches actions opérationnelles). Ainsi, l’avenant à la convention-cadre sera signé en mars 2020. Cependant, des actions matures sont actuellement réalisées. Enfin, la collectivité a 5 ans pour mettre en oeuvre le programme d’actions, il s’agit de la phase de déploiement.

Globalement, cela permet à tous les maires des communes choisies d’avoir les moyens financiers et juridiques nécessaires à la rénovation de leurs centres-villes.

 

 




Quelles mesures ?

À Corbeil-Essonnes, des mesures ont d’ores et déjà été prises, telles que le permis de louer et le permis de diviser, visant à sauvegarder l’habitat en centres anciens et lutter contre l’habitat indigne.
Depuis le 14 octobre 2019, et sa validation au conseil municipal, ces outils issus de la loi ALUR permettent :
• de mieux connaître le parc locatif privé et repérer les logements potentiellement indignes
• d’agir en prévention auprès des propriétaires bailleurs et de les accompagner dans l’amélioration de leur logement
• d’encadrer la division des logements
• de disposer d’outils coercitifs complémentaires permettant d’agir avant la mise sur le marché du bien.

De plus, grâce à « Action coeur de ville », les propriétaires peuvent être aidés à rénover leur bien immobilier. Que ce soit pour des travaux de mises aux normes, de réhabilitation lourde ou encore de rénovation de façade, l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat, OPAH, permet aux propriétaires la prise en charge financière d’une partie des travaux à réaliser.

En complément de l’OPAH, Action Logement propose des prêts et finance à hauteur maximum de 1000 euros par m² les travaux à engager. Soit une aide conséquente à la réhabilitation des logements de centres-villes.

Des réhabilitations sont actuellement en cours afin de redynamiser les centres anciens de Corbeil-Essonnes : îlot Abelard, deux bâtiments ont été rassemblés afin qu’un nouvel ensemble puisse être réalisé et deux appartements qualitatifs en plein coeur historique, créés. Ou encore place du Comte-Haymon, la reprise de deux locaux commerciaux vacants, parfaitement refaits alliant modernisme et innovation avec la création d’un toit terrasse et la réhabilitation de deux logements. Ces nouveaux investissements réalisés par des propriétaires privés marquent le dynamisme insufflé par le dispositif “Action cœur de ville”. Un nouvel élan se dessine au travers de la requalification de la place du Comte-Haymon.

L’enjeu de la rénovation de cette place est de redonner l’espace public à ses utilisateurs pour mieux vivre. Cette place, qui accueille les commerçants du marché, est également un espace de stationnement, mais aussi de choix pour les nombreux clients profitant de ces jolies terrasses, qui se doit d’être plus agréable et accessible. Cette requalification permettra de mettre en lumière la halle du marché et sa place, véritable patrimoine historique et culturel classé. L’étude par le maître d’oeuvre, portée par la communauté d’agglomération Grand Paris Sud, débutera dans les semaines qui viennent, pour une place adaptée et vivante dès 2021. En parallèle, Les Grands Moulins se modernisent et construisent une nouvelle unité de production, regroupant l’ensemble de leurs activités sur un seul et même site. Leurs bâtiments emblématiques actuels feront prochainement l’objet d’un appel à candidatures afin de leur permettre de vivre une deuxième vie, tout en s’invitant au cœur du renouveau du centre-ville.

 

-Renseignement : Citémétrie au 29 rue Saint-Spire, téléphone 08 05 69 09 97