Événements

Les commémorations

Les commémorations patriotiques permettent de se souvenir des événements qui ont marqués notre pays mais aussi notre ville. Six dates importantes de notre Histoire sont commémorées chaque année sur notre commune pour entretenir la mémoire collective. Les commémorations sont organisées par la municipalité en partenariat avec les associations d'anciens combattants, la collaboration de l'orchestre d'harmonie "Scène et Sonne" et les enfants des écoles de la ville.



Le 19 mars

La journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

La République française institue une journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Cette journée, ni fériée ni chômée, est fixée au 19 mars, jour anniversaire du cessez-le-feu en Algérie.



Tous les derniers dimanches du mois d’avril

La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation 

La Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, ou plus simplement Journée nationale du souvenir de la déportation, est une journée nationale française au cours de laquelle est célébrée la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration nazis, pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a lieu le dernier dimanche d’avril. Elle a été instaurée par la loi du 14 avril 1954, sur proposition du sénateur Edmond Michelet, qui faisait partie du réseau de résistance Combat et fut lui-même déporté à Dachau



Le 8 mai

La commémoration de la victoire du 8 mai 1945
Le 8 mai devient jour férié en France en 1953 et s’impose comme la date symbolique de la Seconde Guerre mondiale au même titre que le 11 novembre pour la Grande Guerre. En 1975, le président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, supprime la commémoration de la victoire alliée ce jour-là dans une volonté de réconciliation franco-allemande. C’est finalement par la loi du 23 septembre 1981 que le 8 mai est rétabli comme journée de commémoration nationale à caractère férié.



Commémoration du 8 mai 1945



Le 18 juin

La journée nationale commémorative de l’appel du général de Gaulle, le 18 juin 1940, à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi, le 18 juin.

L’appel du 18 Juin est le premier discours prononcé par le général De Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940. Ce texte est un appel aux armes où De Gaulle incite à ne pas cesser le combat contre le Troisième Reich et où il prédit la mondialisation de la guerre.  Ce discours, très peu entendu sur le moment mais publié dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères, est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole.



Le 25 août

La libération de Corbeil-Essonnes

Le 25 août 1944, les soldats américains ont libéré Corbeil et Essonne après avoir franchi la Seine à Evry et Ponthierry (Seine-et-Marne). La veille, l’armée allemande en déroute s’était réfugiée sur la rive droite du fleuve après avoir fait sauter le pont de Corbeil.

Le vendredi 25 août 1944, les troupes alliées ont libéré les communes de Corbeil et Essonne après quatre années d’occupation allemande. La veille, le jeudi 24 août 1944, l’occupant s’était réfugié sur les hauteurs de la rive droite de la Seine après-avoir pris soin de détruire le pont de Corbeil. Incapable de résister aux forces américaines, les soldats allemands quittèrent définitivement la région le samedi 26 août 1944.

Avant de retrouver la liberté, Corbeil et Essonne ont connu des épisodes dramatiques comme le bombardement, le 13 août 1944, d’un train de munitions allemandes qui était stationné dans la gare de Corbeil. Le bilan de cette attaque aérienne de l’aviation alliée s’est soldé par le décès de 19 civils, sans compter les 180 blessés touchés par les différentes explosions. Par ailleurs, les bombes ont également causé la quasi destruction de certaines usines situées dans le quartier comme les établissements Decauville, Doittau et Darblay. 

Une ville coupée en deux

Scindée en deux par la destruction du pont enjambant la Seine, la ville de Corbeil libérée le 25 août 1944 a dû s’organiser pour faire face à une situation déjà vécue en 1802, 1814 et 1870. Dans un premier temps, un bac et des embarcations à rames ont permis aux habitants de la Rive Droite de traverser le fleuve. L’édification d’une passerelle provisoire fut ensuite décidée. 



Le 11 novembre

La commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 et l’hommage rendu à tous les morts pour la France

L’anniversaire de l’armistice de 1918, la journée du 11 novembre fut instituée par la loi du 24 octobre 1922 « journée nationale pour la commémoration de la Victoire et de la paix ». La loi du 28 février 2012 élargit la portée à l’ensemble des morts pour la France. C’est donc la reconnaissance du pays tout entier à l’égard de l’ensemble des Morts pour la France tombés pendant et depuis la Grande Guerre qui s’exprime aujourd’hui, particulièrement envers les derniers d’entre eux, notamment en opérations extérieures.