Prévention

Lutter contre les moustiques

Les moustiques, sont vecteurs de nuisances, et pour certains, notamment le moustique tigre, de maladies parfois graves, il est important de lutter contre sa prolifération. Ces espèces se développent dans tous les points d’eau stagnante, une simple coupelle d’eau oubliée leur permet de croître, c’est pourquoi la lutte contre les moustiques est l’affaire de tous. 



Pourquoi lutter contre les moustiques ?

Afin d’éviter la transmission des virus ou parasites (dengue, chikungunya, paludisme etc.) par les moustiques, il est essentiel d’agir contre les insectes potentiellement vecteurs de maladies (et leurs larves). On parle de « lutte antivectorielle« . Aucune mesure isolée n’est efficace à 100 % : c’est la somme d’actions individuelles et collectives qui réduit la circulation des moustiques infectés et le nombre d’infections. 

Comment reconnaitre le moustique tigre ?

Comme de nombreuses espèces de moustiques coexistent, on peut parfois les confondre.
Petits indices pour bien reconnaître le moustique tigre : 

  • Il est tout petit ! (Environ 5mm, soit plus petit qu’une pièce de 1 centime, ailes et trompe comprises !) 
  • Il a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps et les pattes, 
  • Il vit et pique le jour (ce n’est pas lui qui vous empêche de dormir !)
  • Sa piqûre est douloureuse.

Vous l’avez reconnu ? Signalez-le !

L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s’agit d’une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.
Rendez-vous sur le site www.signalement-moustique.fr où un questionnaire vous permettra de vérifier rapidement s’il s’agit bien d’un moustique tigre. 

Tout le monde peut lutter contre la prolifération du moustique

Pour se reproduire, le moustique tigre pond ses œufs dans des petits réservoirs d’eau stagnante, présents principalement à l’extérieur des domiciles privés (jardins, cours, terrasses) ou sur la voie publique. La meilleure arme contre la prolifération des moustiques est la destruction de leurs lieux de ponte potentiels. Le moustique tigre ne se déplace que dans un rayon de 25 à 50 mètres autour de son lieu de naissance, le moustique qui vous pique est né près de chez vous ! 

Un arrêté préfectoral déclinant le plan national anti-dissémination chikungunya, dengue et zika au niveau départemental est en vigueur. Il prévoit une mobilisation de l’ensemble des acteurs et des actions telles que : 

  • Surveillances entomologique et épidémiologique, 
  • Mesures renforcées de lutte anti-vectorielle, 
  • Communication /information des collectivités, professionnels de santé et du public. 

Voici quelques recommandations à suivre pour supprimer les sites de développement des larves et vous protéger des piqures de moustiques. 

Les mesures de prévention : 

  • Vider une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux… 
  • Enlever tous les objets abandonnés dans le jardin ou sur la terrasse, qui peuvent servir de récipient 
  • Vérifier le bon écoulement des gouttières 
  • Recouvrir les citernes, fûts et toutes les réserves d’eau
  • Éliminer les eaux stagnantes : piscines désaffectées, bassins, arrosoirs… 

Sites associés