Sécurité

Police de sécurité au quotidien

Dans le cadre du dispositif national « Quartier de Reconquête Républicaine », et pour faire face aux actes de violence et aux trafics illégaux au sein de 30 quartiers français jugés particulièrement difficiles, un dispositif de Police de Sécurité au Quotidien (PSQ) est en expérimentation dans le quartier des Tarterêts. 



Le ministre de l’Intérieur lance le dispositif national "Quartier de Reconquête Républicaine"

Dans le cadre du dispositif national « Quartier de Reconquête Républicaine » lancé pour faire face aux actes de violence et aux trafics illégaux au sein de 30 quartiers français jugés particulièrement difficiles, Jean-Pierre Bechter, votre Maire, a accueilli les 17 et 18 septembre 2018, le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb afin de lancer l’expérimentation de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) dans le quartier des Tarterêts. Dispositif d’envergure nationale, ces 30 quartiers bénéficieront d’ici 2019 de la présence 15 à 25 agents de la PSQ.

Il s’agit de mettre en œuvre les moyens et actions permettant « d’assurer partout la protection de nos concitoyens ». Pour en garantir le succès, chaque municipalité élaborera une stratégie propre à son environnement et à ses objectifs. À Corbeil-Essonnes, l’objectif est clair : permettre aux habitants du quartier des Tarterêts de se réapproprier leur lieu de vie avec un accès sécurisé à leur résidence, la possibilité de profiter d’un environnement sain et sécurisé à toute heure, et de voir s’implanter à nouveau des commerces de proximité.



En ce sens, 25 agents de police supplémentaires ont pour missions de lutter contre le trafic de stupéfiants, en particulier au sein des immeubles, et de faire face à la dégradation de l’environnement lié au rapport de force imposé par les organisations trafiquantes en place (stupéfiants, véhicules, travail dissimulé etc.). Jean-Pierre Bechter se « félicite du déploiement de ce dispositif dans notre quartier des Tarterêts. Il va venir compléter le projet de rénovation du quartier entamé en 2004 avec notamment la destruction de 13 tours et quelques centaines de millions d’euros investis ». 

Outre cette lutte contre la délinquance, la ville met en avant 4 piliers afin d’introduire et pérenniser bien-être et sécurité au sein du quartier : le développement de l’emploi, un dispositif d’éducation comprenant notamment le dédoublement des classes, l’insertion jeunesse via le développement des formations diplômantes, et le projet déjà entamé de rénovation urbaine et d’accentuation de la mixité sociale au sein du quartier. 

Sécurité, environnement, éducation, cette Police de Sécurité du Quotidien s’installe donc avec une aspiration bien plus profonde que celle de protéger. Elle a pour vocation d’établir une relation de proximité et de confiance avec les habitants du quartier des Tarterêts. 

Lancement des Quartiers de Reconquête Républicaine