Corbeil-Essonnes, un passé considérable , une ville tournée vers l’avenir !

Présentation de la ville de Corbeil-Essonnes

Avec près de 52000 habitants, Corbeil-Essonnes est l’une des deux principales villes de l’Essonne et fait partie des 24 communes de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud. Située à 33km au sud de Paris, desservie par trois gares RER et un maillage de bus complet, Corbeil-Essonnes est aussi au confluent d’un réseau autoroutier conséquent. Un atout considérable pour cette ville historique, industrielle et tournée vers l’avenir ! 



Un passé considérable

Depuis 1951 Corbeil et Essonnes forment une seule et même ville : Corbeil-Essonnes.

À l’époque où Paris s’appelait Lutèce, Essonnes s’appelait Exona. Le vieux Corbeil s’élevait alors sur la rive droite de la Seine et est souvent pillée par les « Northmans » qui remontaient la Seine. Une nouvelle ville est construite au confluent de la Seine et de l’Essonne dans une enceinte qui n’a guère varié jusqu’au XVIIème siècle. 

En 1120, le Comté de Corbeil entre dans le domaine royal et son château devient celui des Rois de France qui s’y rendent souvent jusqu’à la Renaissance. 

Corbeil est une place forte, ses moulins reçoivent une grande partie des grains récoltés dans les fertiles plaines voisines. Les années passent, l’histoire de Corbeil et d’Essonnes s’enrichit, des églises, des monuments sont construits…Des noms s’attachent à celui de Corbeil et d’Essonnes, comme Abélard qui enseigna la philosophie et est à l’origine de la création de grandes écoles ; la reine Ingeburge, femme de Philippe-Auguste, fait construire au XIIIème siècle, la chapelle (toujours existante) de la Commanderie Saint Jean en l’Ile ; Louis IX résida souvent à Corbeil, après la mort de la reine Blanche de Castille ; Henri IV qui dut conquérir son royaume, s’empara de Corbeil le 1er avril 1590 et fit échec aux armées de la Ligue. Jacques Bourgoin, enfant de Corbeil, officier distingué sous Louis XIII et Louis XIV, fonda le collège de Corbeil, le 30 janvier 1656. En 1789, des cahiers de doléances sont ouverts et des représentants du peuple assistent à la Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790. Bernardin de Saint-Pierre habite Essonnes, Alfred Jarry, lui, Corbeil. Félicien Rops, peintre et illustrateur de renom, vient y passer les 15 dernières années de sa vie. 

Dès le XVIIIème siècle, nos deux cités se tournent résolument vers les industries nouvelles : Oberkampf installe des filatures ; Louis Robert y met au point sa machine à papier en continu ; Aymé Stanislas Darblay, propriétaire des Grands Moulins de Corbeil, crée à Essonnes, les papeteries du même nom ; Louis Simon Crété fonde une imprimerie (aujourd’hui Hélio-Corbeil) ; Paul Decauville allie son nom à celui du chemin de fer naissant, Paul Doittau à celui de la féculerie qui devient une usine de produits chimiques. 



Film de présentation de Corbeil-Essonnes



Corbeil-Essonnes, une identité de ville forte et moderne au cœur de l’Essonne



Bercée par l’Essonne et la Seine, Corbeil-Essonnes est riche d’un héritage architectural exceptionnel. Elle possède plusieurs édifices classés ou inscrits aux Monuments Historiques dont le cloître de la Cathédrale Saint-Spire, la chaufferie des Tarterêts, les Grands moulins et la Commanderie Saint-Jean.

Dans la continuité de son passé de ville papetière et industrielle, Corbeil-Essonnes garde une activité économique très dynamique. La ville accueille de grandes entreprises telles qu’XFAB, Génopole, Safran, les Grands Moulins, l’imprimerie Hélio qui participent à son rayonnement. La municipalité a également développé des centres commerciaux dans chaque quartier et un centre commercial d’envergure régionale, facilitant l’accès des habitants au commerce de proximité.

De plus, un port céréalier permet de développer de nouveaux modes de transport des marchandises à travers l’Europe. Une démarche de développement durable dans la continuité de la création des nombreux parcs et squares et la protection des espaces naturels pour une surface totale de 80 hectares d’espaces verts situés au cœur de la ville.

Corbeil-Essonnes offre aux habitants un nombre remarquable d’équipements publics notamment en matière culturelle : théâtre, cinéma, réseau de médiathèques, conservatoire, MJC, salles d’expositions,L’infrastructure sportive développée permet de proposer plus de 50 disciplines sportives dans les 6 gymnases, 17 city stades, 3 stades, un stade nautique et le parcours international de canoé-kayak.

Bénéficiant d’un fort soutien de la ville, le tissu associatif participe à l’image dynamique de Corbeil-Essonnes avec des rendez-vous annuels désormais devenus incontournables tels que le festival photographique l’Œil urbain, le Corbeil-Essonnes Jazz Festival, la plage urbaine, le tournoi international de Gymnastique Rythmique, la corrida pédestre

Notre ville est tournée vers l’avenir et les plus jeunes avec pour priorité l’éducation. Aussi, depuis 8 ans, 16 des 31 écoles de la ville ont été reconstruites ou réhabilitées. Tous les enfants dont les familles en font la demande sont accueillis dans les cantines soit 4500 repas servis chaque jour. Pour accompagner les familles dans leur choix de mode de garde, 4 nouvelles crèches et multi-accueils ont été créés.

Un apprentissage de la vie de groupe qui se retrouve pour la jeunesse dans les 7 maisons de quartiers et les équipes professionnelles d’encadrement pendant et hors temps scolaire. En matière d’accompagnement vers l’emploi, la mission intercommunale propose des ateliers adaptés et la régie inter quartiers des opportunités d’insertion à la vie professionnelle.

Riche de la diversité de ses cultures, Corbeil-Essonnes est une ville solidaire où les plus fragiles sont accompagnés au quotidien. Nos seniors bénéficient d’un espace d’animation et de grands rendez-vous annuels pour développer le lien social et plusieurs dispositifs permettent de favoriser le maintien à domicile.

Corbeil-Essonnes est également une ville pilote en matière de santé. Le contrat local de santé permet à la ville de coordonner une offre de soins diversifiée sur le territoire. Ouvert depuis 2012, le Centre Hospitalier Sud Francilien, hôpital de pointe dans de nombreuses spécialités, avec ses 1000 lits et 6000 naissances par an, est devenu la deuxième maternité de France. Notre ville bénéficie également d’un centre municipal de santé et de trois maisons pluriprofessionnelles. Notre territoire accueille le centre de recherche clinique translationnelle qui est moteur en recherche sur les cellules souches, sous l’autorité du Genethon.



Corbeil-Essonnes est résolument une ville historique, moderne, dynamique et tournée vers l’avenir !  



Les projets 2019 pour Corbeil-Essonnes



Les quatre villes jumelées



Né au lendemain de la seconde guerre mondiale, le jumelage est la première forme de relations entres villes de différents pays. La mission principale de nos jumelages est de développer dans tous les domaines les relations et les échanges culturels, touristiques, économiques et sociaux entre Corbeil-Essonnes et les villes européennes qui lui sont jumelées.

  • East Dunbartonshire en Écosse
    L’East Dunbartonshire est un council area écossais se situant au nord de Glasgow, à la lisière des monts Highlands, et sillonné par le canal de Forth et Clyde.
  • Belinho au Portugal
    Belinho est située dans le District de Braga. Village de 2 000 habitants, la paroisse de Belinho est rattachée à la commune d’Esposende et se situe au Nord du Portugal à 1 km de la côte atlantique et 50 km de Porto.
  • Alzira en Espagne
    Alzira est une commune de la province de Valence, dans la Communauté valencienne, en Espagne. Elle est située dans la comarque de la Ribera Alta et dans la zone à prédominance linguistique valencienne.
  • Sindelfingen en Allemagne
    Ville d’Allemagne, Sindelfingen fait partie du Land du Bade-Wurtemberg dont Stuttgart est la capitale. La ville se situe à 30 km au sud-ouest de celle-ci et à proximité de la Forêt-Noire.