Les grands projets

Cirque de l’Essonne : le poumon vert de notre histoire

D’une superficie de 134 hectares, le Cirque de l’Essonne est un véritable poumon vert qu’il est primordial de préserver. Situé sur les communes de Corbeil-Essonnes, Lisses et Villabé, le Cirque de l’Essonne, recensé comme espace naturel sensible, est en cours de réhabilitation.  



6,5 millions d’euros engagés sur 5 ans

La communauté d’agglomération Grand Paris sud, les communes de Corbeil-Essonnes, Lisses et Villabé, le Conseil départemental de l’Essonne et et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de l’Essonne, ont signé le 26 mai 2018 une convention cadre prévoyant 6,5 millions d’euros d’investissement sur 5 ans.

Depuis cette signature, plusieurs mesures ont été prises pour rendre cet espace adapté à sa vocation initiale : la promenade et l’agriculture. Avec l’aide des riverains du quartier, la ville a élagué plusieurs chemins pour les rendre plus praticables et sécurisés. Elle a aussi évacué l’ensemble des véhicules, gravats et installations illicites qui gênaient la tranquillité et dégradaient l’environnement. D’importants travaux de terrassement et d’élagage ont été réalisés aux abords du site. Des barrières et des installations rocheuses ont été placées afin d’interdire toute possibilité d’intrusion d’un véhicule. 

Un autre problème est la présence de puits et trous d’eau puisque le Cirque de l’Essonne comporte des zones marécageuses pouvant représenter un danger pour les promeneurs. Des panneaux les signalant ont été installés. Une attention particulière a été portée à la récupération des chiens divaguant sur la voie publique, opérations régulièrement menées sur le secteur. Pour accompagner les agents de police dans cette mission, tout signalement de chien errant peut être directement effectué au 01 64 96 02 02. 



Interdiction de circulation et de stationnement 

La ville de Corbeil-Essonnes a ensuite installé une signalétique et des buttes interdisant désormais le stationnement.

Un arrêté municipal (2017-1843), publié le 8 août 2017, interdit désormais la circulation et le stationnement de tous les véhicules motorisés sur le chemin de l’Essonne, le chemin de la Roche Saint Jean et le chemin Laguide (situé derrière le stade Robinson). Le site est désormais équipé de caméra de vidéoprotection ainsi que de lampadaires permettant leurs utilisations 24 heures sur 24. Des barrières ont été placées afin de ne réserver la circulation qu’aux piétons et cyclistes.

Désormais, toute dégradation de l’environnement, que ce soit le camping, l’occupation illicite, les déjections canines et les dépôts sauvages seront désormais verbalisés.  



Un espace naturel propice à la biodiversité

Corbeil-Essonnes, le département et l’agglomération vont réfléchir et repenser l’usage de cet espace naturel. C’est en effet un territoire important de 120 hectares. Outre une importante biodiversité (on dénombre 42 espèces d’oiseaux différentes et 10 espèces de mammifères, entre autres), c’est un espace agricole et de promenade que la ville souhaite mettre en valeur en le protégeant et préservant des actes malveillants et de la pollution urbaine. 

Point d’avancement sur la préservation et la valorisation du Cirque de l’Essonne

Le 15 janvier dernier s’est tenu un comité de pilotage sur les objectifs poursuivis. Ensuite, des réunions de travail sur la sécurité et les aspects juridiques et sociaux se sont déroulées. Une étude sur le patrimoine fruitier du Cirque de l’Essonne permet de conserver et replanter des variétés traditionnelles des anciens vergers et vignes sur les coteaux. 

En parallèle, un observatoire photographique des paysages du Cirque de l’Essonne a été mis en place avec un photographe professionnel qui a réalisé des clichés. Ces derniers permettront de constituer une mémoire du site en mettant en avant son évolution. 

Concernant la prolifération anarchique des constructions, ou mitage, trois rencontres ont eu lieu en préfecture en 2018, ainsi qu’une visite sur site des forces de police, une réunion technique sur l’organisation de la démarche et un survol de la zone. Des réflexions et des pistes d’actions identifiées sont actuellement en cours afin, notamment, de surveiller le site, telle que l’application numérique « Veille-nature-91 » pour centraliser les observations que riverains et associations peuvent remonter. 

Sécurisation du Cirque de l’Essonne

Le plan de sécurisation du Cirque de l’Essonne s’élève à 4 millions d’euros, en partie financé par le département. Il mobilise l’ensemble des services techniques des communes de Lisses, Villabé et Corbeil-Essonnes qui ont décidé d’unir leurs forces pour sécuriser le site et préserver le poumon vert qu’est le Cirque de l’Essonne. 

Ainsi, une convention de mutualisation de leurs polices municipales a été signée afin de sécuriser le Cirque qui doit se répartir en plusieurs phases. La première, après chaque évacuation des occupants illicites, la seconde, avant le début des travaux sur le Cirque et pendant les travaux (pose de barrières couplées à des fossés au niveau de chaque accès principal, présence d’agents de sécurité avec des chiens, installation de caméras de vidéoprotection au niveau de chaque accès routier) et enfin la dernière lors du réaménagement du site.  

La sécurisation doit s’exprimer par la « reconquête », en particulier avec la présence sur le terrain des policiers municipaux. Les polices municipales de Lisses et Villabé interviennent en semaine et celle de Corbeil-Essonnes les soirs et le week-end. Et ces rondes sont renforcées par la présence de la gendarmerie et la police nationale qui fait régulièrement intervenir sa police montée.

Cette mutualisation des polices municipales est nécessaire pour la préservation de ce site. Œuvrer en étroite collaboration quotidienne pour assurer la sécurité et offrir aux usagers, à terme, un espace vert sauvegardé, est primordial pour notre environnement »

indique Brigitte Vermillet, vice-présidente du conseil départemental déléguée à la transition écologique et à la croissance verte.

 



Nettoyage et sécurisation du Cirque de l'Essonne

Début septembre 2019, la société en charge de l’évacuation des déchets intervient pour finaliser le travail de nettoyage effectué cet été à la « pointe de Lisses » et sur la partie haute du chemin des Roches de Saint-Jean.

Du 1er juillet au 22 juillet, dans le cadre de la convention signée en mai 2018, par la ville de Corbeil-Essonnes, la communauté d’Agglomération Grand Paris Sud et le Département de l’Essonne, la première partie de travaux a consisté en des interventions sur environ 23 000 m² du Cirque de l’Essonne afin de le réhabiliter. L’objectif étant de se réapproprier le site à travers ces parcelles et de l’ouvrir à la vue des promeneurs et riverains. Ainsi, le projet visait à supprimer tous les matériaux non naturels (déchets divers, palissades, abris etc) et les broussailles afin de pouvoir repartir sur une base saine. Les arbres présents ont été préservés et les puits relevés. Des merlons et de légers décaissements ont été réalisés afin d’empêcher toute réoccupation. De plus, une opération de piquetage/nettoyage des parcelles assainies a été programmée au mois d’août. Afin de continuer le nettoyage du Cirque, les partenaires examineront prochainement les pistes d’action pour sa réalisation lors d’un comité de pilotage.



Des animations régulières

Chaque année, dans le cadre d’Essonne Verte, Essonne propre, plusieurs événements sont organisés afin de sensibiliser le grand public à la protection de l’environnement et au cadre de vie. Que ce soit pour préserver notre patrimoine et faire découvrir ce poumon vert de notre ville ou encore pour nettoyer les berges de l’Essonne, venez participer à ces actions !  

Nettoyage des berges de l’Essonne

Le samedi 25 mai, l’ASCE canoë-kayak a convié les administrés au nettoyage des berges de l’Essonne. Une démarche écologique et solidaire pour découvrir ce site autrement et être sensibilisé au dépôt de détritus et leurs conséquences sur notre faune et notre flore. 

 



Fête du Cirque de l'Essonne 1er juin 2019



Fête de la nature

Et le même jour, sur le site du stade de Robinson, le collectif « le Cirque de l’Essonne à Cœur » comprenant les Riverains de Robinson, les apiculteurs du quartier de Robinson, le Cercle naturaliste de Corbeil-Essonnes, la ludothèque et des associations de Villabé, ont proposé une journée festive et conviviale autour du jardinage, du bricolage, d’expositions photos sur le thème des jardins partagés, de la nature, la faune, la flore tout en vous faisant découvrir le merveilleux site du Cirque de l’Essonne à travers des promenades. Un troc de plantes et de plants avec échange de graines était également présent, sans oublier de nombreuses animations, balades en poneys et le projet des collégiens de Villabé. 

Renseignements : lecirqueacoeur@gmail.com

Quel Cirque !

Et samedi 1er juin, de 10h à 17h, le stade Robinson proposait « Quel Cirque ! » Toute la journée, les associations NaturEssonne, Corbeil-Essonnes environnement et l’AMAP Robinson fait son panier vous ont conviés à des animations sur le cycle de l’eau, la découverte des sentiers, des animations sur les insectes et une randonnée. Mais également à partager votre repas tiré du sac ! Cette journée a été un succès grâce à la participation des nombreux partenaires : le Département, la communauté d’agglomération Grand Paris Sud, les villes de Lisses, Corbeil-Essonnes et Villabé et le SIARCE ! 

Renseignements : Annie : 06 69 70 14 18 ou 06 60 48 57 77.